Dysfonctionnements du pass Culture : le gouvernement éteint un début d’incendie

franceinfo Culture

Ce matin, deux dirigeants de la société pass Culture, chargés de mettre en place cette application à destination des jeunes, étaient auditionnés par la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale. Pendant deux heures, Isabelle Giordano et Damien Cuier, respectivement présidente du comité stratégique, et président de la SAS pass Culture ont répondu aux députés. L’opposition les interrogeait sur l’utilité d’un tel dispositif, et sur les salaires démesurés de certains responsables. L'un de ses responsables a démissioné, un autre a vu son salaire largement réduit.

Un dispositif coûteux

Le pass Culture, c’est cette application à destination des jeunes de 18 ans qui leur offre, sur le même principe que les chèques-cadeaux, 500 euros à dépenser à leur guise en biens culturels. Depuis dix mois, il est expérimenté dans 14 départements et concerne 150 000 jeunes. A terme, il pourrait coûter 400 millions d’euros par an, s’il était généralisé: une part non négligeable du budget consacré à l’éducation culturelle et artistique en France.

Hanane Zayad vient de Clichy-sous-Bois, en banlieue parisienne. Elle est étudiante en première année de licence AES (administration économique et sociale). Ce soir-là, avant de rentrer chez elle, la jeune étudiante (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi