Duque annonce le retrait de la Colombie de l'Unasur

Le président Ivan Duque (photo) a annoncé lundi que la Colombie allait se retirer de l'Union des nations sud-américaines (Unasur), créée il y a dix ans par la gauche sud-américaine pour contrer l'influence des Etats-Unis dans la région, qualifiant l'Unasur de complice de la "dictature vénézuélienne". /Photo prise le 26 août 2018/REUTERS/Carlos Julio Martinez (Reuters)

BOGOTA (Reuters) - Le président Ivan Duque a annoncé lundi que la Colombie allait se retirer de l'Union des nations sud-américaines (Unasur), créée il y a dix ans par la gauche sud-américaine pour contrer l'influence des Etats-Unis dans la région, qualifiant l'Unasur de complice de la "dictature vénézuélienne".

"Aujourd'hui, avec des instructions précises, le ministre des Affaires étrangères a envoyé une lettre à l'Unasur dans laquelle nous dénonçons le traité constitutif de cette entité, et notre retrait sera effectif dans six mois", a dit Duque, issu de la droite, lors d'un bref discours retransmis sur le site de la présidence.

"Nous ne pouvons pas continuer à faire partie d'une institution qui a été le plus grand complice de la dictature vénézuélienne", a-t-il ajouté.

Aucun commentaire n'a été fait par le ministère vénézuélien de l'Information.

La Colombie avait annoncé en avril qu'elle suspendait provisoirement son adhésion à l'Unasur, de même que l'Argentine, le Brésil, le Pérou et le Paraguay.

L'Unasur a été créée en 2008 lorsque le socialisme prôné par le charismatique Hugo Chavez, l'ancien président vénézuélien décédé en 2013, était au plus fort en Amérique du Sud.

A l'époque, Chavez et plusieurs dirigeants de la gauche sud-américaine s'opposaient à la proposition des Etats-Unis d'instaurer une zone de libre-échange sur l'ensemble du continent américain, et ils ont mis en place cette union politique et économique.

Cette initiative visait également à contourner l'Organisation des Etats américains (OEA), basée à Washington, considérée par les socialistes sud-américains comme un moyen pour les Etats-Unis de promouvoir leur politique dans la région.

L'Unasur est désormais composée du Venezuela, de la Bolivie, de l'Equateur, de l'Uruguay, du Suriname et du Guyana.

(Helen Murphy; Jean Terzian pour le service français)