Dupont de Ligonnès est parti aux États-Unis avec sa famille, affirment sa mère et sa sœur

Paul Guyonnet
·Journaliste
·1 min de lecture
Dix ans après le début de l'affaire "Dupont de Ligonnès", la mère et la sœur du principal suspect croient encore en son innocence (photo d'illustration prise en avril 2011 et montrant la fiche d'inscription de Xavier Dupont de Ligonnès dans un club de tir). (Photo: JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)
Dix ans après le début de l'affaire "Dupont de Ligonnès", la mère et la sœur du principal suspect croient encore en son innocence (photo d'illustration prise en avril 2011 et montrant la fiche d'inscription de Xavier Dupont de Ligonnès dans un club de tir). (Photo: JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

FAITS DIVERS - Dix ans après, leur vision n’a pas changé d’un pouce. Ce samedi 3 avril, nos confrères de 20Minutes publient une interview de Stéphane Goldenstein, l’avocat de Geneviève et Christine Dupont de Ligonnès, respectivement la mère et la sœur de l’un des hommes les plus recherchés de la planète, principal suspect du meurtre de cinq membres de sa famille (son épouse et leurs quatre enfants), en avril 2011 à Nantes.

Deux femmes qui n’ont eu de cesse, tout au long de la décennie, d’affirmer que Xavier Dupont de Ligonnès est innocent, qu’il n’a pas pu commettre une telle atrocité, qu’il ne s’est pas suicidé et qu’il est bel et bien parti -comme il l’avait écrit dans les jours suivant la mort de sa famille- vivre aux États-Unis avec femmes et enfants, sous une nouvelle identité, dans le cadre du programme de protection des témoins.

Des affirmations auxquelles elles se cantonnent encore toutes deux, comme le répète leur avocat à 20Minutes. “Il y a une vérité judiciaire, il y a une vérité médiatique, mais la vérité originelle ne ressort pas des actes d’enquête”, assure ainsi maître Goldenstein, relayant la parole de ses clientes. Et d’ajouter, citant Christine, la sœur de “XDDL”: “Pourquoi Xavier aurait-il menti quand il annonce dans un courrier qu’il a été obligé de partir avec sa famille à l’autre bout du monde? Puisqu’on ne nous apporte pas la preuve de sa culpabilité, c’est qu’il n’est pas coupable.”

Une théorie très vite écartée en toile de fond

Une version des faits très rapidement &eac...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.