Dupont-Aignan parie sur une année 2021 "du sursaut"

·2 min de lecture
Nicolas Dupont-Aignan lors d'un meeting le 26 septembre 2020 à Paris

Le député souverainiste et candidat à l'Elysée, Nicolas Dupont-Aignan, parie sur une année "du sursaut" en 2021 pour préparer "la renaissance" du pays en 2022.

"2021 est l'année du sursaut, je compte sur vous", a déclaré dans une vidéo diffusée jeudi sur les réseaux sociaux l'ancien allié de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle en 2017, qui a choisi pour celle de 2022 de faire cavalier seul, afin d'offrir aux Français "le choix" et échapper à un duel Macron-Le Pen.

Filmé devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le président de Debout la France estime que le pays "a des atouts incroyables" mais qu'il est "mal gouverné depuis des années" et qu'"il est temps de préparer sa renaissance".

"C'est tout l'enjeu de l'année 2021 qui va précéder la grande échéance de 2022 où le peuple français pourra changer le destin de la France", fait valoir le député de l'Essonne.

Le candidat vante un projet qui repose "sur la reconquête de notre liberté, liberté individuelle face à l'enfermement, à la manipulation des esprits que le gouvernement et le président de la République utilisent avec l'épidémie de la Covid-19" et de la "liberté collective car il n'y aura pas de renaissance française sans indépendance française".

"Il faut lutter contre cette épidémie, mais il ne faut pas tuer notre pays, notre liberté", souligne-t-il, en défendant un programme qui vise à "restaurer l'ordre", "produire français" et "rebâtir nos services publics".

Plusieurs cadres et fidèles lieutenants de Nicolas Dupont-Aignan ont récemment quitté son parti pour rejoindre l'orbite de Marine Le Pen, elle aussi candidate à l'Elysée. Ils reprochent au président de DLF une stratégie de "l'isolement".

are/ggy/shu