Dupond-Moretti visé par une enquête : une "victoire" pour les syndicats de magistrats

·1 min de lecture

Les syndicats de magistrats évoquent une "victoire". Une information judiciaire a été ouverte à l'encontre du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, pour "prises illégales d'intérêt". La commission d'instruction de la Cour de justice de la République (CJR), compétente concernant les actes accomplis par les ministres dans l'exercice de leurs fonctions, va enquêter sur le garde des Sceaux. L'annonce réjouit l'Union syndicale des magistrats (USM) et le syndicat de la magistrature (SM), à l'origine de la plainte aux côté de l'association Anticor. 

"Nos craintes étaient fondées et légitimes", dit l'USM

"C’est une victoire dans le sens où nous disons et répétons depuis des mois qu’on ne peut pas avoir un ministre de la Justice qui utilise ses fonctions pour faire avancer ses affaires ou régler des comptes", explique Ludovic Friat, secrétaire général de l'USM, au micro d'Europe 1. La plainte n'avait pas été déposée de "gaîté de cœur", dit-il. "Mais plus le temps a passé, plus on s’est aperçu que nos craintes étaient fondées et légitimes. La CJR ayant pris connaissance de ces faits estime qu’ils méritent une instruction. On verra à l’issue de cette instruction s’ils méritent un renvoi devant la CJR."

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

En toile de fond se dessine toujours le même grief, agitant la magistrature depuis quelques mois. Les magistrats reprochent d'abord à Eric Dupond-Moretti d'avoir tardé à donner des consignes pour qu’il ne soit plu...


Lire la suite sur Europe1