Publicité

Dunkerque : un professeur d’université retrouvé mort, sa femme en garde à vue

Patrice Charlemagne, 51 ans, a été poignardé à mort dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 septembre. (Photo d'illustration).  - Credit:Jean-François FREY / MAXPPP / PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Patrice Charlemagne, 51 ans, a été poignardé à mort dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 septembre. (Photo d'illustration). - Credit:Jean-François FREY / MAXPPP / PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

L'enquête sur la mort de Patrice Charlemagne s'accélère. L'épouse de l'enseignant retrouvé lardé de plusieurs coups de couteau à son domicile dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 septembre a été placée en garde à vue, selon une information du Parisien. « Après examen des témoignages, déclarations, constatations techniques et scientifiques, le parquet de Dunkerque a décidé ce jour du placement en garde à vue de l'épouse de la victime. L'objet de cette mesure est de confronter sa version des faits aux éléments recueillis dans l'enquête », précise dans ce communiqué la procureure, Charlotte Huet.

La compagne du quinquagénaire, âgée de 37 ans, va voir sa version des faits être confrontée aux « éléments recueillis » par les enquêteurs, précise la procureure. Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire et confiée à la direction zonale de la police judiciaire de Lille.

Les cambrioleurs en fuite

Selon les premiers éléments de l'enquête, basés notamment sur les déclarations de la femme de la victime, le couple, qui vit avec sa petite fille de 20 mois, avait surpris des cambrioleurs dans son pavillon situé dans l'agglomération de Dunkerque (Nord). Vers 4 heures du matin, la police est appelée. Sur place, les fonctionnaires constatent que la mère et sa fille se trouvent à l'extérieur de la maison. Patrice Charlemagne est, lui, retrouvé dans une chambre du premier étage, poignardé à plusieurs reprises alors que les cambrioleurs ont réussi à prendre la fuite. Pr [...] Lire la suite