Dunkerque : Sequestration nocturne sur le port dans un cargo arraisonné pour trafic de drogue

·1 min de lecture

FAITS DIVERS - Dans la nuit de dimanche à lundi, une quinzaine de personnes armées ont pénétré, dans un navire marchand pour prendre en otages l’équipage, sur le port de Dunkerque

Mise à jour, mardi 12 octobre, à 9h : Le parquet de Paris a indiqué que la Juridiction nationale contre la criminalité organisée (Junalco), basée à Paris, s’était saisie de l’enquête de flagrance ouverte pour "enlèvement et séquestration en bande organisée, vols en bande organisée, et association de malfaiteurs", et l’avait finalement confiée à l’Ofast, l’Office anti-stupéfiants.

Digne d’un film de gangsters. Dans la nuit de dimanche à lundi, l’équipage d’un cargo a été séquestré par une dizaine d’individus armés, dans le port du Dunkerque, dans le Nord. « Certains ont été violentés », a indiqué une source policière à l’AFP, confirmant une information de La Voix du Nord.

« Le but probable était de récupérer de la drogue et de l’argent », mais les individus sont « repartis à 5h les mains vides », a ajouté la même source. Ce cargo avait été arraisonné, le 1er octobre, lors d’une intervention des douanes. L’opération avait permis de saisir plus d’une tonne de cocaïne dans le navire. Depuis, ce dernier était immobilisé à quai.

Aucune interpellation

Lorsque l’alerte a été donnée, dans la nuit, les gendarmes maritimes, chargés de la sécurité du port, ont été mobilisés, mais les membres du (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Panama : Plus de 7,5 tonnes de cocaïne ont été saisies par la Colombie et les Etats-Unis en mer
Cocaïne échouée sur la côte Atlantique : Le bateau à l’origine de la « marée blanche » toujours pas identifié
Etampes : Les douanes saisissent 552 kg de cannabis et… 19 tonnes de pastèques et de melons

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles