Dunkerque : le confinement et la vaccination ont soulagé la situation sanitaire de la ville

Après deux mois d’effort, à Dunkerque (Nord), les habitants aperçoivent le bout du tunnel. "Ça a été un gros sacrifice, mais je crois que les Dunkerquois ont été très obéissants, et de ce fait-là, ça paie, et on récolte les graines qui ont été semées", estime une habitante. "Je pense que les efforts ont payé, je travaille dans une école et je m'aperçois que ça se passe bien aussi", lance une passante. Une stratégie forte face au virus Reconfinée le week-end dès le 26 février, comme Nice (Alpes-Maritime) la ville a mis en place une stratégie de vaccination massive. 7 000 personnes ont reçu leur première injection dans un centre de vaccination. Une étape nécessaire, selon Patrice Vergriete, maire (DVG) de Dunkerque. "On voyait arriver des générations plus jeunes en réanimation, il fallait vacciner, y compris les plus de 50 ans." Dans les hôpitaux, la situation se stabilise : une clinique, qui a accueilli jusqu’à 26 personnes en unité Covid, est désormais quasiment déserte, samedi 1er mai. Le taux d’incidence est passé de 1 000 à 158 cas positifs pour 100 000 habitants.