Des dunes sur la lune volcanique de Jupiter !

·1 min de lecture

Tous ceux qui adolescent ont vu le film 2010 : Odyssée deux, adapté du roman éponyme d’Arthur Clarke, sont certainement fascinés à l’idée d’explorer Io, la volcanique, et Europe, la glacée, autour de Jupiter. C’est certainement plus vrai encore pour les passionnés de volcanologie, d’océanographie et d’exobiologie.

Avant les missions Juice et Juno, la mission Galileo en orbite autour de Jupiter nous avait transmis des images fascinantes de ces deux lunes médicéennes. Des planétologues sont toujours occupés à analyser les données concernant ces deux mondes en utilisant pour les transposer les connaissances apprises en géologie avec notre Planète bleue. Il se trouve qu’ils sont tombés depuis un moment déjà sur une énigme concernant les images fournies par Galileo de la surface de Io. Elles révèlent des structures en forme de dunes qui, si elles en sont bien, ce qui se discute encore, n’ont rien à envier aux dunes terrestres et même martiennes.

Cette image couleur, acquise lors de la neuvième orbite de Galileo autour de Jupiter, montre deux panaches volcaniques sur Io. Un panache a été capturé sur le bord de la lune, signalant une éruption au-dessus d'une caldeira (dépression volcanique) nommée Pillan Patera. Le panache vu par Galileo mesure 140 kilomètres de haut et a également été détecté par le télescope spatial Hubble. Les images couleur ont été fusionnées avec une mosaïque haute résolution d'images acquises dans diverses orbites pour améliorer les détails de la surface. Le nord est en haut de l'image. La résolution est d'environ deux kilomètres par élément d'image. © Nasa, JPL, Université d'Arizona
Cette image couleur, acquise lors de la neuvième orbite de Galileo autour de Jupiter, montre deux panaches volcaniques sur Io. Un panache a été capturé sur le bord de la lune, signalant une éruption au-dessus d'une caldeira (dépression volcanique) nommée Pillan Patera. Le panache vu par Galileo mesure 140 kilomètres de haut et a également été détecté par le télescope spatial Hubble. Les images couleur ont été fusionnées avec une mosaïque haute résolution d'images acquises dans diverses orbites pour améliorer les détails de la surface. Le nord est en haut de l'image. La résolution est d'environ deux kilomètres par élément d'image. © Nasa, JPL, Université d'Arizona

Or, ceux qui ont étudié soit la géologie ou plus généralement la planétologie, par exemple avec les célèbres ouvrages Earth de Frank Press et Raymond Siever et Fundamental planetary science : physics, chemistry, and habitability de Imke de Pater et Jack J. Lissauer, savent que des dunes se forment et évoluent avec des processus de transport de grains de sable par...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles