"D'une jalousie folle" : Baptiste Giabiconi pas épargné par l'autre protégé de Karl Lagerfeld, Sébastien Jondeau

·1 min de lecture

Mêmes allures sportives, mêmes regards ténébreux, mêmes origines sociales modestes... Beaucoup les rapproche à première vue. Mais tout les oppose, en vérité. Les mots sont écrits, les pensées assumées. Ce n'est pas seulement une affaire d'héritage moral ou financier. L'antagonisme couve depuis plus longtemps. Comme il le confie sans détour dans Ça va, cher Karl? (Ed. Flammarion), à paraître ce 27 janvier, Sébastien Jondeau, au service de Karl Lagerfeld de 1998 jusqu'à ses derniers instants le 19 février 2019, voit rouge quand Baptiste Giabiconi intègre le giron du couturier et s'impose rapidement comme un autre “fils spirituel”. "Je suis fier de ma position auprès de Karl, de cette place que j’ai conquise seul (...) mais je sens qu’on m’associe à Baptiste et ça m’insupporte”, écrit-il

Avant Baptiste, il y avait déjà eu Brad, mannequin et père du petit Hudson devenu le filleul adoré de Karl Lagerfeld. Dans les années 2002-2003, “Brad est à toutes les sauces, dans les campagnes publicitaires, au sein du travail photographique, dans les voyages, les défilés…”, rappelle Sébastien Jondeau, qui observe cette amitié particulière avec perplexité. “J’ai l’impression que Brad est quelqu’un d’intéressé, il ne veut rien dépenser, il est un peu capricieux”, écrit-il, avant d’ajouter que son attitude est encouragée par un Karl Lagerfeld flatté du pouvoir qu’il exerce sur son entourage. “Karl aimait monter les garçons les uns contre les autres. C’est la part perverse de sa personnalité”, analyse-t-il. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Märtha Louise de Norvège : cette scène télévisée surréaliste avec son petit ami Shaman Durek
VIDEO – La boîte à secrets : les larmes de Marianne James émeuvent la toile
Edouard Philippe a fait du Havre un lieu de « pèlerinage » : « Beaucoup de ministres demandent à le voir »
Camélia Jordana épingle deux stars françaises pour qui "se prendre une main au c** était normal"
Sophie Davant piquante : avec son ex Pierre Sled, ce n'était pas la parité...