Duncan Clark : "le gouvernement chinois a besoin de Jack Ma"

Atelier des modules

"En Chine c’était toujours difficile d’acheter dans les magasins alors qu’Internet permet maintenant de tout livrer à domicile. C’est Alibaba qui a créé toute cette révolution" raconte Duncan Clark, ancien conseilleur du milliardaire chinois, jeudi 27 avril sur le canapé gris de ":L’éco".

Il poursuit : "jeune garçon il aimait accueillir les touristes étrangers pour pratiquer son anglais. Son idée c’est vraiment de connecter les marchés étrangers avec la Chine."


"Contrefaçons"

Parmi les plus importantes fortunes d’Asie, c’est surtout l’histoire d’un homme au destin incroyable. C’est l’objet de la Question perso : "il garde son humilité, il est très ambitieux mais d’un autre côté il aime toujours parler comme un ami même si la foule le suit partout. Il a le don de communication pour inspirer les gens !"

On parle de la contrefaçon ? En réponse à la Question qui fâche, Christine explique : "c’est une question qui pèse beaucoup sur Jack et la société. L’idée c’est d’aider les marques à vendre directement aux consommateurs mais il y a toujours des petits commerçants qui vendent des contrefaçons aussi donc il faut contrôler ce problème."

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l’interview par la chanson préférée de l’invité. Duncan Clark a choisi Take me to the river d’Al Green pour débuter cette matinée.

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Un porte-avions 100% chinois
États-Unis : les revirements en série de Donald Trump
Fraude fiscale : dénoncez, vous serez récompensés
Adam D’Angelo (Quora) : "Chez nous, les gens peuvent poser toutes les questions qu’ils veulent !"
Chômeurs : la formation, un sésame pour l'emploi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages