D'un village finlandais aux toilettes d'aéroport, voici l'histoire des bornes de satisfaction

·1 min de lecture

Tous les jours dans Historiquement vôtre, David Castello-Lopes revient sur les origines d'un objet ou d'un concept de la vie quotidienne. Mardi, il s'est intéressé à celles des bornes permettant aux clients des commerces de noter leur niveau de satisfaction. Des objets qu'on trouve désormais aussi bien dans les boutiques et les pharmacies que dans les toilettes des aéroports. 

L’intérêt que j’ai pour l’origine des choses m’a permis de beaucoup voyager. Je suis allé au Japon pour rencontrer l’inventeur du karaoké et l’inventeur des emojis, en Israël pour rencontrer l’inventeur de l’épilateur électrique, et aux États-Unis pour rencontrer à peu près tous les autres. J'ai donc beaucoup fréquenté les aéroports et toutes les joies qui vont avec, comme les bouteilles d’eau à 4,80 euros, les petits stands avec des consoles de jeu pour attendre l’embarquement mais ne marchent jamais, mais aussi et surtout les toilettes des aéroports, dans lesquels il y a ces bornes qui permettent aux gens de noter leur expérience aux toilettes.

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici 

Ce sont souvent des bornes avec des boutons sur lesquels sont imprimés quatre smileys : un smiley super content, un smiley un peu content, un smiley un peu pas content, et enfin un smiley pas content du tout. Et ces smileys vous permettent de donner une note au moment que vous avez passé dans les toilettes. L’expérience était-elle agréable ? Y a-t-il eu des accrocha...


Lire la suite sur Europe1