"Tout d'un coup, elle s'est exprimée sur notre territoire": Bergé défend Macron sur la crise climatique

Aurore Bergé en septembre 2022. - Thomas SAMSON / AFP
Aurore Bergé en septembre 2022. - Thomas SAMSON / AFP

Invitée de France 2, Aurore Bergé a défendu la position tenue par Emmanuel Macron lors de ses voeux aux Français le 31 décembre dernier concernant l'écologie. Le président de la République avait interrogé: "Qui aurait pu prédire la vague d'inflation ainsi déclenchée? Ou la crise climatique aux effets spectaculaires encore cet été dans notre pays?" - entrainant ensuite l'amertume de la communauté scientifique.

Laquelle rappelait les nombreux rapports du Giec existant sur le sujet depuis des années. En creux, une situation beaucoup plus lisible que l'invasion de l'Ukraine par la Russie, qui était une hypothèse rejetée par de nombreux experts avant qu'elle ne se réalise.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Quotidien des Français"

Sur France 2, Aurore Bergé estime que l'"on a tous pris une espèce de mur de réalité", notamment cet été, "parce que, tout d'un coup, on a eu cette crise climatique qui s'est exprimée directement sur notre sol".

"On a vu la France être défigurée par les incendies spectaculaires", souligne la patronne des députés Renaissance.

Pour elle, la position tenue par le chef de l'État ne revient pas à "remettre en cause les alertes des scientifiques". Seulement, "à partir du moment où [la problèmatique du réchauffement climatique, ndlr] entre dans le quotidien des Français de manière extraordinairement brutale [...] évidemment on y est plus sensibles", selon la députée des Yvelines.

Article original publié sur BFMTV.com