Duflot confirme des réquisitions de logements «dans les jours qui viennent»

Des réquisitions de logements vides auront lieu «dans les jours qui viennent», a confirmé dimanche sur Canal+ la ministre du Logement Cécile Duflot, tout en refusant de préciser le nombre de ces réquisitions.

Mercredi, elle avait estimé «probable» des réquisitions de locaux vides pour loger des sans-abri d’ici à la fin de l’année, lors d’une visite d’un futur foyer à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), mis à disposition par la SNCF.

«La réquisition fait partie de la panoplie légale et, cette fois, nous avons décidé de le faire si c'était nécessaire et c’est nécessaire», a déclaré dimanche la ministre du Logement, précisant que ces réquisitions devaient être faites «dans un cadre légal très contraint» car «il faut parfaitement respecter les procédures juridiques».

Tout en refusant de donner le nombre de ces réquisitions, Cécile Duflot a annoncé que ses services «recoupent le travail d’inventaire» fait par les préfets des régions d’Ile-de-France, de Rhône-Alpes et de Provence-Alpes-Côte d’Azur pour identifier des locaux appartenant à des personnes morales (banques, compagnies d’assurance...).

«Il faut être certain que les bâtiments identifiés répondent aux critères qui permettent la réquisition et qu’ils seront utilisables», a conclu Cécile Duflot.

«Je prends note»

La ministre du Logement Cécile Duflot a par ailleurs pris «note» dimanche du démenti «net» de son collègue du Budget Jérôme Cahuzac, accusé par le site d’information Mediapart d’avoir détenu un compte bancaire secret en Suisse, mais a tenu à défendre la liberté de la presse.

A lire aussi: Enquête ouverte dans l'affaire Cahuzac

«Je prends note de deux choses, d’une part du travail de Mediapart, je pense qu’en démocratie il faut respecter la liberté de la presse, et d’autre part que Jérôme Cahuzac a dit de la manière la plus nette qui soit qu’il n'était en rien coupable de tels agissements et qu’il a porté plainte», a déclaré la ministre écologiste sur Canal+.

Selon elle, «la liberté de la presse, c’est (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Autour de Cahuzac, le gouvernement en rang serré
L'étonnante histoire de «Columbo» et Cahuzac
Deux députés veulent une enquête sur la «théorie du genre»
Affaire Guérini: l'association Anticor se constitue partie civile
Hollande annonce un «Observatoire de la laïcité» en 2013
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.