Le duc de Westminster, parrain du prince George, reste le célibataire le plus craquant et fortuné

Derrière cette discrétion assumée, se cache l'une des plus importantes fortunes du Royaume-Uni. Parrain du prince George de Cambridge, Hugh Grosvenor n'a pas encore 30 ans. Il fait pourtant déjà fructifier depuis plusieurs années l'héritage de son père, Gerald Grosvenor, décédé en 2016. C'est grâce à son vaste empire immobilier créé en 1677, aujourd'hui estimé à 10,3 milliards de livres sterling, que le duc de Westminster, 7e homme de sa famille à hériter du titre, est devenu l'un des plus beaux partis d'outre-Manche. Selon The Sunday Times, le jeune homme de 29 ans se classe 10ème dans le classement des plus grosses fortunes de Grande-Bretagne, gagnant quatre places par rapport à l'année dernière.

Un beau parti, non pas seulement à cause de son argent (il est le milliardaire le plus jeune du Royaume-Uni), mais aussi grâce à sa générosité. En effet, Hugh Grosvenor a tenté de contribuer à lutte contre le Covid-19 en faisant un don de 12,5 millions de livres sterling au personnel soignant britannique. Reste que les espoirs de certaines et certains pourraient être définitivement douchés. Car celui que le Sunday Times avait classé en 2019 comme le "célibataire le plus convoité du monde" est en couple avec Harriet Tomlinson, une consultante en recrutement pour l'agence Deverill Smith. Les deux amoureux se sont rencontrés lorsqu'ils étaient élèves au pensionnat Ellesmere College.

Le jeune couple pourrait-il bientôt convoler ? Nul ne le sais pour le moment. Reste que les enjeux financiers

Retrouvez cet article sur GALA

Marie Laforêt : qui est celui qui l’a aidée à mener son dernier projet dans le plus grand secret ?
"Harry ne blâme pas Meghan mais…" : un anniversaire de mariage mi-figue mi-raisin
Angelina Jolie tape du poing sur la table : cet avertissement à Brad Pitt sur leur fille Shiloh
Mort de Gregory Tyree Boyce (Twilight) : le message déchirant de sa mère
" On n'est pas dans une téléréalité " : quand Marine Le Pen mouche Nicolas Dupont-Aignan