Dublin ferme les commerces "non-essentiels" et repousse la rentrée scolaire

par Conor Humphries
·1 min de lecture
L'IRLANDE FERME LES COMMERCES "NON-ESSENTIELS"

par Conor Humphries

DUBLIN (Reuters) - L'Irlande s'apprête à fermer tous les commerces qualifiés de "non-essentiels" et va prolonger les vacances scolaires afin de freiner le rebond de l'épidémie de COVID-19, a annoncé mercredi le Premier ministre Micheal Martin.

Alors que l'Irlande présentait il y a encore quelques semaines des taux d'infections parmi les plus bas d'Europe, la propagation de l'épidémie s'est accélérée, avec un triplement de la moyenne mobile des nouveaux cas enregistrés sur 5 jours.

Selon Micheal Martin, la "variante britannique" du coronavirus, qui serait selon Londres jusqu'à 70% plus contagieuse, se propage "beaucoup, beaucoup plus vite" alimentant l'envolée du nombre de nouveaux cas jusqu'à menacer de submerger les services de santé.

"Elle se propage à un rythme qui a dépassé les projections les plus pessimistes qui étaient à notre disposition", a-t-il dit lors d'une allocution télévisée.

Le gouvernement de Dublin a déjà ordonné le 22 décembre dernier la fermeture des bars et des restaurants et limité les déplacements. Les ministres disaient alors espérer que ces mesures suffiraient et que les commerces pourraient rester ouverts.

Il ne sera pas possible pour les Irlandais de se rendre dans d'autres foyers que le leur, et ce dès le 31 décembre, et la rentrée scolaire a été décalée de cinq jours.

En Angleterre aussi, où le nouveau variant se propage "à un rythme effréné" selon Boris Johnson, les autorités ont décidé d'étendre à compter de jeudi 00h01 les mesures de confinement qui vont concerner désormais les trois quarts de la population.

(Conor Humphries; version française Nicolas Delame)