Dubaï : la fille de l’émir se dit emprisonnée par son père et appelle à l’aide

La princesse Latifa Al Maktoum, la fille de l’émir de Dubaï, a lancé un appel à l’aide. "Je suis dans une villa, je suis otage, cette villa a été transformée en prison, il y a des barreaux aux fenêtres", explique-t-elle dans une série de vidéos. Elle affirme être retenue contre son gré par son père, Mohammed ben Rachid Al Maktoum. Elle serait séquestrée depuis trois ans et les vidéos auraient été tournées avec un téléphone qu’on lui aurait apporté clandestinement. La princesse de 35 ans tente depuis son adolescence de s’échapper de son pays. Elle dit avoir été victime d’actes de torture par son père. En 2018, elle avait réussi à quitter Dubaï, rejoignant Mascate, à Oman, avant d’être arrêtée quelques kilomètres de Goa, en Inde, sa destination. Plus aucun signe de vie depuis les vidéos Le gouvernement de Dubaï avait confirmé avoir ramené la jeune femme à sa famille après sa fuite. Selon les chaines britanniques qui ont diffusé les vidéos, elles auraient été tournées il y a neuf mois. Aucun signe de vie de la princesse depuis. Ses amis réclament l’intervention des Nations Unies. Dans le passé, deux autres femmes ont voulu échapper à l’émir de Dubaï, l’une de ses six épouses, désormais réfugiée à Londres, et la grande sœur de Latifa, la princesse Shamsa, jamais réapparue en public depuis l’échec de sa fuite il y a 21 ans.