Dua Lipa, Bob Dylan, Bad Bunny... Barack Obama dévoile ses morceaux favoris de 2020

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
L'université Paul Allen de Washington a testé sa technologie sur des vidéos officielles de Barack Obama. Elle sera dévoilée au public cet été à Los Angeles. - Tobias Schwartz - AFP
L'université Paul Allen de Washington a testé sa technologie sur des vidéos officielles de Barack Obama. Elle sera dévoilée au public cet été à Los Angeles. - Tobias Schwartz - AFP

C'est devenu un rituel. Chaque année, Barack Obama dévoile la liste de ses morceaux favoris. 2020 ne déroge pas à la règle: l'ancien président des Etats-Unis a publié samedi sur Twitter ses "musiques favorites" des 12 derniers mois. Au programme: de la pop, du rap ou du R&B. Le tout représenté par toutes les générations: le jeune phénomène Phoebe Brigers y côtoie par exemple Bob Dylan et Bruce Spingsteen.

Voici certaines de mes chansons favorites de l'année, écrit l'ancien chef d'Etat sur le réseau social. Comme d'habitude, j'ai reçu quelques conseils précieux de l'experte musicale de la famille, Sasha (sa fille cadette, ndlr). J'espère que vous y trouverez une ou deux nouvelles chansons à écouter."

Côté pop, Barack Obama a apprécié Levitating de Dua Lipa avec DaBaby, Remember Where You Are de Jessie Ware ou La Difícil de Bad Bunny. Le rap est très représenté, notamment avec Savage de Megan Thee Stallion en featuring avec Beyoncé, le morceau posthume de Mac Miller Blue World ou encore Franchise de Tavis Scott.

Le rock y est porté par Bob Dylan (Goodbye Jimmy Reed) et Bruce Springsteen (Ghosts, extrait de son nouvel album Letter To You). Le R&B, enfin, s'y fait une belle place avec H.E.R. (Damage), Jhené Aiko (Summer 2020) et Wizkid (Essence).

Mais aussi les films et les séries...

La veille, Barack Obama avait dévoilé le nom des films et des séries qui ont marqué son année. Côté cinéma, on y retrouvait Le Blues de Ma Rainey et Mank (deux films Netflix), Soul (le dernier Pixar) ou encore le documentaire Apple TV+ Boys State.

Côté séries, il mentionne I May Destroy You, Le Jeu de la dame, Better Call Saul ou encore The Good Place.

Après la politique, Barack Obama s'est lancé dans le divertissement. Lui et son épouse Michelle Obama se sont associés à Netflix pour produire des séries et des films. Crip Camp, l'un de leurs premiers documentaires, figure sur sa liste de recommandations.

Article original publié sur BFMTV.com