Dry January : le défi de Frédéric, qui tente de réduire sa consommation d'alcool

·2 min de lecture
© Adem ALTAN / AFP

En ce début d'année 2022, beaucoup de Français prennent des bonnes résolutions, comme réduire leur consommation d'alcool. Pour cela, certains suivent la tendance du "Dry January", qui consiste à ne pas boire une goutte d'alcool tout au long du mois de janvier. Europe 1 a rencontré Frédéric, qui s'y essaye pour la deuxième année consécutive.

Le mois de janvier sans alcool, ou "Dry January", est un phénomène qui prend de l'ampleur chaque année. En 2021, 11% des Français voulaient y participer. Et le début d'année 2022 est propice à prendre de bonnes résolutions. Europe 1 est allée à la rencontre de Frédéric, qui s'est mis au défi pour la deuxième année consécutive. 

Identifier les moments de la consommation

"Le fait de réduire la consommation d'alcool sur un mois, ça m'a permis d'identifier les moments dans la semaine, ou dans le jour, où il y a une espèce de tradition de consommer de l'alcool là où on n'a pas nécessairement besoin. Il y a toujours des remarques. Pas plus tard que ce midi, on m'a dit : 'Ah oui, tu commences dès aujourd'hui ?' Ben oui, je commence dès aujourd'hui", lance-t-il, confiant.

>> LIRE AUSSI - Le "Dry January", "une façon de s'interroger sur la place de l'alcool dans la société"

Voir l'alcool comme "une drogue"

Pour ce consommateur, il est important d'entamer une réflexion sur sa consommation d'alcool qu'il décrit comme "une drogue". "L'alcool sert à plein de choses absolument inutiles : régler des tensions professionnelles, essayer de mettre du festif de manière un peu artificielle." Contrairement au mois sans tabac en novembre, le mois sans alcool n'est pas une campagne soutenue par l'Etat, au grand dam des associations.

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Mocktail d'hiver : la recette de l’irish coffee sans alcool

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles