Un drone armé aurait abattu un soldat sans instructions en mars 2020

·1 min de lecture
De fabrication turque, ce quadcoptère KARGU-2 est un drone d'attaque mortel.

Cet aéronef tueur a « chassé une cible humaine » sans en avoir reçu l'ordre, selon un rapport de l'ONU relayé par le « New Scientist ». Une première.

Une « prise d'initiative » effrayante. Selon un rapport du groupe d'experts du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Libye, révélé par le New Scientist, un drone tueur aurait attaqué et abattu un soldat en mars 2020, sans en avoir reçu l'ordre au préalable. L'aéronef armé aurait ainsi « chassé une cible humaine » de manière autonome lors du conflit opposant les forces gouvernementales libyennes et une faction militaire dissidente, dirigée par le général Khalifa Haftar, note le rapport.

De fabrication turque, ce quadcoptère KARGU-2 est un drone d'attaque mortelle conçu pour les guerres asymétriques et les opérations antiterroristes, précise Business Insider. Sans aucune instruction particulière, l'aéronef téléguidé aurait automatiquement engagé plusieurs cibles, dont des véhicules transportant du matériel de combat, ainsi que des militaires, tuant au passage le soldat, qui battait en retraite.

Un mode autonome « très efficace »

Conçu pour être dirigé vers une cible et exploser à l'impact, il fonctionnait dans un mode autonome « très efficace » qui ne nécessitait aucun contrôleur humain, détaille le rapport de l'ONU. Ainsi, l'appareil pouvait s'en prendre à des cibles sans qu'une connexion de données n'ait besoin d'être établie entre l'opérateur et la munition. Ce dysfonctionnement constitue probablement une grande première, selon le consultant en sécurité nationale Zak Kellenborn, spécialisé dans les systèmes sans pilote et les drones. À partir de cet incident [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles