Droits voisins : un accord historique trouvé entre Google et l'Agence France Presse

·1 min de lecture

Un an et demi de négociations qui vient d'aboutir. Google et l'Agence France Presse (AFP) annoncent avoir signé un accord historique sur l'épineux dossier des droits voisins. C'est la première fois dans le monde qu'une agence de presse signe un accord avec le géant américain du numérique. Très concrètement, cet accord signifie que le géant américain va rémunérer l'AFP pour les recettes qu'il engrange avec l'utilisation de ses contenus. C'est le principe des droits voisins. 

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

La lutte contre la désinformation intégrée à cet accord

Dans le détail, cet accord entre Google et l'AFP est signé à l'échelle européen et pour une durée de 5 ans. Il entre en vigueur dès cette semaine. Le montant reste cependant confidentiel. L'accord comprend aussi un programme de lutte contre la désinformation. L'AFP proposera ainsi des formations au fact-checking.

Google avait déjà signé en janvier dernier un accord sur les droits voisins avec plusieurs titres de presse français, réunis au sein de l'Alliance de la presse d'information générale. Mais ceux oubliés par cet accord s'étaient alors ému d'en avoir été évincés. Parmi eux, L'Equipe et Le Point.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles