Droits TV : La Premier League suspend son nouveau contrat en Russie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Russes ne pourront pas suivre les matchs de Cristiano Ronaldo, Mohamed Salah et Kevin de Bruyne. Selon "L'Equipe", en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les instances de la Premier League, championnat anglais de football, ont décidé de suspendre leur contrat avec la chaîne russe Match TV. Cette dernière, propriété de l'entreprise Gazprom, devait diffuser la compétition pour la période de 2022 à 2028.

Match TV devait verser 50 millions d'euros par an

Déjà, en mars dernier, au commencement de la guerre, la Premier League avait pris la décision d'interrompre le contrat des droits télévisés avec le diffuseur russe Rambler. Celui-ci détenait l'ensemble des droits sportifs du championnat britannique jusqu'au terme de la saison 2021-2022. Lors du dernier appel d'offres en Russie, Match TV avait remporté tous les lots pour un versement de 43 millions de livres (50 millions d'euros) par an.

Les clubs anglais comptent suspendre cet accord tant que le conflit militaire en Ukraine se prolonge. Pour la ligue anglaise de football, considérée par les observateurs comme le meilleur championnat d'Europe, le contrat noué avec la Russie ne pèse pas énormément par rapport aux droits de diffusion à l'étranger globaux qui rapporteront 5,8 milliards d'euros pour la période de 2022-2025, selon le quotidien sportif.

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles