Droits TV de la Ligue 1 : Vincent Labrune vise 1,8 milliard d'euros par an d'ici 2028

Des ambitions intactes après avoir tutoyé le gouffre. Interviewé par "Les Echos" aujourd'hui, Vincent Labrune a dévoilé son plan de développement pour la Ligue 1, avouant que le championnat français a été "en quasi-faillite" ces deux dernières années. Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) entend désormais en faire un poids lourd du marché européen avant la fin de la décennie 2020.

Il vient pour ce faire de conclure un accord avec le fonds d'investissement luxembourgeois CVC, qui va injecter pas moins de 1,5 milliard d'euros dans le championnat français. En échange, CVC possèdera 13% de la nouvelle société commerciale créée par la LFP pour vendre les droits de la Ligue 1. Grâce à cette manne, Vincent Labrune promet un "produit Ligue 1" "professionnalisé" avec plus de "spectacle", de "performances", et surtout de "revenus".

Alors que l'obsession du milliard d'euros a conduit la Ligue à se jeter imprudemment dans les bras de Mediapro en 2018, celle-ci affiche toujours un féroce appétit concernant les droits télé. "Le business plan validé avec CVC est d'atteindre des droits de 1,8 milliard d'euros par an d'ici 2028", proclame ainsi sans ambages Vincent Labrune. Seul hic : les droits actuels de la Ligue 1, domestiques comme internationaux, ne dépassent pas 743 millions d'euros, soit 2,4 fois moins que le montant visé.

Tentative de rabibochage avec Canal+

Pour...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles