Droits TV de la Ligue 1: Dugarry dézingue Labrune, "l'arrogance" de la LFP, et le manque de vision du foot français

A quelques semaines de la reprise des entraînements, les clubs de Ligue 1 ne savent toujours pas de quelle manne financière ils bénéficieront grâce aux droits TV. Toujours à la recherche d'un diffuseur pour le cycle 2024-2029, la LFP fait face à une crise sans précédent. Selon Christophe Dugarry, les dirigeants successifs de la Ligue sont les premiers responsables de cette situation.

"Moi je me suis déjà exprimé sur ça plusieurs fois. Il va y avoir de la casse! Il va y avoir de la casse, c’est certain", a pesté le champion du monde 1998 lors de son passage ce mardi dans l'émission Rothen s'enflamme sur RMC. "Mais voilà, après il va falloir changer de modèle économique et il va falloir changer de façon de voir le football ou de consommer le football. Un coup c’est Nicollin qui y va de sa petite phrase contre Canal, un coup c’est Labrune… Bah écoutez, qu’est-ce que vous voulez que je dise? Ils ont le retour de manivelle de ce qu’ils ont fait."

"Ils ont été d’une arrogance"

Après le fiasco Mediapro, la LFP s'est mise à dos Canal+. Bien que diffuseur historique de la Ligue 1, la chaîne cryptée refuse de négocier pour acheter les droits TV selon Vincent Labrune. Mais pour Christophe Dugarry, c'est bien la Ligue qui a maltraité son traditionnel partenaire.

"Ils se sont mal comportés. Ils ont été d’une arrogance. Je parle de la Ligue au sens général parce qu’il y a eu plusieurs présidents différents. La Ligue a eu une arrogance, a été d’une arrogance rare vis-à-vis de Canal", a enchaîné l'ancien attaquant des Bleus passé notamment par Bordeaux et l'OM en France. "Et aujourd’hui ils sont en train de le payer cher. Moi sincèrement ça ne me dérange pas."

Et "Duga" de poursuivre sur les erreurs du foot pro en France: "Il y a trop d’argent depuis bien longtemps. Et comme je l’ai toujours dit, plus tu es riche et plus tu fais des conneries et plus tu dépenses mal. Là il va falloir trouver des idées, réinventer un modèle économique, réinventer un football. Moi ce n’est pas fait pour me déplaire. J’en ai marre de voir des joueurs surpayés et qui m’ennuient match après match. Donc moi ça ne me pose aucun problème."

Dugarry trouve méritées les galères de la L1

Sans oublier de penser aux salariés des clubs qui risquent de payer pour les erreurs des dirigeants, Christophe Dugarry a pointé du doigt les errements et le manque d'anticipation de la part des dirigeants de l'élite.

"C’est vrai que c’est terrible pour les salariés et les gens qui font vivre les clubs. Il va y avoir de la casse, il faut s’y préparer, c’est certain. Mais à force de mal travailler, eh bien écoutez… Ce n’est qu’une juste récompense des choses", a renchéri le consultant RMC Sport. "Quand il y a eu des millions et des millions déversés par les chaînes télé, où il aurait fallu investir, se restructurer et où il aurait fallu penser différemment le football, personne n’a osé le faire. Ils se sont fait la guerre, les présidents se détestent entre eux. Ils se détestent."

Avant de continuer sa diatribe sur la L1: "Cela fait des années et des années qu’ils auraient dû mettre un salary cap, qu’ils auraient dû prévoir et anticiper tout ça. Eux ils se sont dit qu’à partir du moment où les autres pays reçoivent des centaines et des centaines de millions, nous on est capables de faire la même chose."

"Mais vous vous rendez compte qu’avec les joueurs qu’on a eu en Ligue 1 ces dernières années, je pense à Messi, je pense à Mbappé, je pense à Neymar… Ils n’ont pas réussi à augmenter les droits TV."

Dugarry fracasse Labrune "un président qui a la gueule enfarinée"

Selon Christophe Dugarry, le modèle TV pour le football français n'est pas compatible avec les ambitions financières de la Ligue. L'occasion pour l'ancien joueur tricolore d'insister sur les montants démesurés que Vincent Labrune continue d'espérer pour les droits TV.

"Il n’y pas la clientèle en France, il n’y a pas le public en France pour pouvoir toucher 800 millions, 900 millions ou un milliard. Ce n’est pas possible! Beaucoup de diffuseurs ont essayé, tous ont essayé. Orange, Mediapro, Amazon, beIN, TPS… Ils se sont tous cassés la figure", a finalement jugé 'Duga' sur RMC. "Et tu as un mec qui arrive à la Ligue comme président, qui a la gueule enfarinée, et qui te dis: 'Moi je veux 800 millions'. Mais tu vas avoir 800 millions de coups de pied au cul pour commencer. Et après on verra comment les choses se passeront. Mais voilà."

Article original publié sur RMC Sport