Droits TV du foot français : l'État garde un œil très attentif sur le dossier et rejette la tentative de "pression" de Canal+

franceinfo
·1 min de lecture

Le feuilleton des droits audiovisuels du foot français se poursuit et l'État n'en perd pas une miette, bien qu'aucun des acteurs concernés ne soit public. Derniers rebondissements en date : Canal+ rend ses droits télé et souhaite un nouvel appel d'offres pour les matchs de Ligue 1. Le gouvernement surveille déjà de près l'ensemble de la filière du foot français, et cela pour une raison simple : le foot professionnel génère 8,5 milliards de retombées économiques, de nombreux emplois et les premières audiences télévisuelles.

L'État ne peut donc pas s'en désintéresser et cette vigilance est renforcée par la crise sanitaire du Covid-19 et son impact sur les recettes des clubs : des ventes de ticket à zéro, un sponsoring réduit à peau de chagrin… Le montant des pertes a été évalué en janvier à au moins un milliard d'euros, a affirmé mercredi 13 janvier sur franceinfo Philippe Bailly, président du cabinet NPA Conseil, spécialisé dans le secteur des médias et des services numériques. Un grand nombre de clubs pourraient se retrouver en cessation de paiement. À l'Élysée, on insiste donc aujourd’hui sur le fait qu’aucun club ne sera laissé sans solution.

La tentative de pression sur l'État de Canal+

Mais l'entourage d'Emmanuel Macron souligne également que l'État n'a pas à intervenir sur l'affaire des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi