Droits des résidents d'Ehpad : "Depuis six ans, on a reçu 900 réclamations, dont 200 depuis le début de la crise", constate la Défenseure des droits

franceinfo
·1 min de lecture

Claire Hédon, la Défenseure des droits a publié mardi 4 mai un rapport sur le respect des droits fondamentaux des personnes âgées hébergées dans les Ehpad. Les droits de ces résidents à une vie privée et familiale ont été plus entravés au cours de la crise sanitaire du coronavirus Covid-19 que pour le reste de la population. "Depuis six ans, on a reçu 900 réclamations, dont 200 depuis le début de la crise", indique-t-elle mardi 4 mai sur franceinfo.

franceinfo : Avez-vous reçu beaucoup de réclamations des familles depuis le début la pandémie ?

Claire Hédon : Ce qu'il est important de préciser c’est que la crise sanitaire a mis en exergue des atteintes aux droits fondamentaux, mais qui existaient déjà avant cette crise. Le rapport que nous publions s'appuie à la fois sur des recommandations reçues avant la crise et certaines depuis la crise. En gros, depuis six ans, on a reçu 900 réclamations, dont 200 depuis le début de la crise, qui viennent majoritairement des familles, mais aussi des résidents, et qui nous racontent des atteintes à leurs droits fondamentaux. Les personnes en EHPAD ont les mêmes droits que le reste de la population. Ce qu'on observe, c'est des situations où à cause du manque de personnel, des couches sont mises systématiquement à des personnes âgées sans considération de leur situation. Il y a des horaires de lever et de coucher qui sont faits en fonction du personnel et non pas en fonction de la personne. Des repas qui sont hachés alors que la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi