Droits humains. La militante saoudienne Loujain Al-Hathloul libérée de prison

The Guardian (Londres)
·1 min de lecture

Après 1 001 jours de détention, la prisonnière politique la plus célèbre du Royaume a été relâchée mercredi. Elle purgeait une peine de plus de cinq ans pour menaces à la sécurité intérieure.

La Saoudienne dissidente célèbre pour son combat pour les droits des femmes Loujain Al-Hathloul a été libérée mercredi après-midi après 1 001 jours sous les verrous.

La campagne internationale menée par ses proches et des associations pour les droits humains a porté ses fruits, se réjouit The Guardian. Après sa condamnation en décembre à cinq ans et huit mois de prison (dont deux ans et dix mois de sursis), pour menaces à la sécurité intérieure du royaume, la justice saoudienne a décidé d’une libération anticipée, à la condition qu’elle n’évoque pas “son calvaire en prison” et qu’elle ne quitte pas le royaume wahhabite.

C’est sa sœur Lina qui a publié sur Twitter une photo de Loujain en début de soirée, “la première de la prisonnière politique la plus célèbre du Royaume depuis sa détention il y a près de trois ans”, avec pour commentaire : “Loujain est à la maison !!!!”

Loujain Al-Hathloul est l’une des “principales militantes pour le droit des femmes à conduire en Arabie Saoudite”. La loi a été modifiée à la fin 2017 mais la militante a payé pour son combat.

En détention depuis mai 2018, elle avait été condamnée en décembre 2020. La sentence sévère avait “anéanti les espoirs d’une libération imminente et intensifié les critiques” à l’encontre du prince héritier Mohammed ben Salmane, qui se targuait de changements sociaux dans un royaume ultra-conservateur.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :