Droits des femmes : et la Mairie de Paris inventa… le « respectomètre »

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La mairie de la capitale a décidé de diffuser une sorte de charte à destination des jeunes, sous forme de réglette colorée
La mairie de la capitale a décidé de diffuser une sorte de charte à destination des jeunes, sous forme de réglette colorée

Paris, capitale de la novlangue ? À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, lundi 8 mars, la mairie de la capitale a décidé de diffuser une sorte de charte à destination des jeunes, sous forme de réglette colorée. Ce texte, visant à alerter contre les discriminations de toutes sortes, les violences sexuelles ou encore les affaires d'inceste, dans le sillage du mouvement #MeToo, a été baptisé? « respectomètre », rapporte Le Parisien, jeudi 11 mars.

Ce néologisme n'est pas sans en rappeler un autre, toujours signé de la Ville de Paris. En 2018, la mairie d'Anne Hidalgo avait en effet lancé le « violentomètre », sur le même modèle, mais pour les violences conjugales, rappelle le quotidien francilien. Il se déclinait sous la forme d'une échelle de couleur graduée, indiquant le niveau de toxicité d'une vingtaine de comportements du conjoint.

Une charte rédigée? en écriture inclusive

Sur cette nouvelle charte, de nombreuses injonctions différentes sont disponibles : « Je veux toujours être libre de dire NON, d'exprimer mon désaccord », « Je veux aimer librement la personne de mon choix », « Je veux que mon corps soit accepté et respecté tel qu'il est », ou encore « Je veux faire des rencontres safe sur les réseaux sociaux ». Le tout rédigé? en écriture inclusive. Ce prospectus, téléchargeable sur le site de la Ville, va également être « distribué dans toutes les structures de la Ville accueillant du public », annonce au Parisien Hélène Bidard [...] Lire la suite