Droit de vote des étrangers, loi sur l'immigration... Éric Ciotti tape du poing sur la table

© AFP

C'est une proposition qui a mis la droite en émoi depuis plusieurs jours et même Gérald Darmanin . Le député de la Vienne Sacha Houlié souhaite accorder le droit de vote aux étrangers lors des élections municipales . Une proposition à laquelle est "totalement opposé", le député des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti . "Pour moi, le vote est lié à la nationalité. Le vote, c'est l'expression de la souveraineté. Et cette souveraineté, elle ne peut appartenir qu'à ceux qui partagent la même communauté de destin", explique-t-il sur Europe 1 au micro de Jeanne Baron. "Je n'imagine pas qu'un étranger puisse demain venir peser sur l'élection d'un législateur", ajoute-t-il.

 

Est-il toujours pour envoyer l'armée dans certains quartiers de l'hexagone ? 

"Il y a des quartiers dans lesquels on peut se demander dans quelle situation (la question posée était de savoir si la France est en guerre) nous nous trouvons. Il ne faut rien écarter dans la mobilisation générale des moyens. Ce n'est pas de mettre des chars dans les quartiers, mais faire en sorte que tous les moyens de l'État soient mobilisés".

 

"On devient Français par le droit du sang et non par le droit du sol"

Pour le candidat à la présidence des Républicains , le vote est donc lié à la nationalité. C'est une des raisons qui a poussé Éric Ciotti à proposer une loi pour que l'on devienne Français "par le droit du sang et non par le droit du sol". Mais Éric Ciotti entrouvre une porte quand même pour les étrangers.

"Ce dont je voudrais...


Lire la suite sur Europe1