Droit du sol: Donald Trump va limiter les visas pour les femmes enceintes

1 / 2

Droit du sol: Donald Trump va limiter les visas pour les femmes enceintes

Donald Trump a ouvert jeudi un nouveau front dans son combat contre l'immigration en s'attaquant au "tourisme de maternité", c'est-à-dire à ces femmes enceintes soupçonnées de se rendre aux Etats-Unis pour que leur enfant y bénéficie automatiquement de la nationalité américaine à la naissance.

Cette pratique controversée, qui vise à tirer profit du droit du sol très extensif en vigueur selon la loi américaine, était déjà dans le viseur des autorités. Et notamment des forces de l'ordre, qui ont démantelé plusieurs réseaux clandestins accusés de monnayer l'accouchement sur le sol américain.

Plus de visas de visites temporaires

L'administration Trump a elle décidé de donner un tour de vis à l'octroi de visas. À compter de vendredi, "le département d'Etat ne délivrera plus de visas de visite temporaire aux étrangers qui veulent entrer aux Etats-Unis pour du 'tourisme de maternité'", a annoncé jeudi la Maison Blanche dans un communiqué.

Les nouvelles règles visent clairement les femmes qui "se rendent aux Etats-Unis pour que, en donnant naissance sur le sol américain, leur enfant obtienne automatiquement et de manière permanente la nationalité américaine".

Selon le texte, il revient désormais aux agents des consulats américains à travers le monde de "refuser un visa B" pour affaires ou loisir s'ils ont "une raison de croire" que la personne en faisant la demande veut en réalité uniquement donner naissance pendant son séjour.

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi