Publicité

Droit du sol à Mayotte : « La nationalité française s'hérite ou se mérite », estime Jordan Bardella

Jordan Bardella, président du Rassemblement national, a réagi à la crise à Mayotte et à la décision de Gérald Darmanin de mettre fin au droit du sol sur l'archipel. Invité sur franceinfo, lundi 12 février, le successeur de Marine Le Pen à la tête du parti a estimé que « la nationalité française s'hérite ou se mérite », critiquant ainsi Emmanuel Macron et le ministre de l'Intérieur qu'il accuse d'avoir « échoué à protéger notre pays ». Le député européen a ajouté que « la France n'a pas vocation à être un guichet social et le réceptacle de toutes les misères du monde ».

Selon Jordan Bardella, la France ne peut plus prendre sa part en matière d'immigration, soulignant que le Rassemblement national considère qu'après « trente années d'excès il faut revenir à la raison ». « Je suis favorable à ce que le droit du sol ne soit pas supprimé uniquement à Mayotte, mais sur l'ensemble du territoire, car ce qui est en train de se passer à Mayotte est précisément le futur de la métropole si on ne reprend pas dès maintenant le contrôle de notre pays », a-t-il expliqué.

À lire aussi Immigration, insécurité… Mayotte au bord du chaos

Les Comores accusées de vouloir « l'affaiblissement des intérêts français »

Jordan Bardella a fait le souhait « que la situation aujourd'hui qui touche nos compatriotes mahorais, qui sont abandonnés à l'insécurité, à la violence, ne s'étende sur l'intégralité du territoire ». Le politicien a affirmé être « très inquiet » par le cas de la région insu...


Lire la suite sur LeJDD