Droit à l'image: Marine Le Pen gagne son procès face au parti d'extrême droite belge «Chez Nous»

L'ancienne présidente du Rassemblement National (RN), Marine Le Pen, a demandé à la justice belge l'interdiction de l'utilisation de son image par le parti wallon d'extrême droite « Chez Nous ». Elle a obtenu gain de cause devant le tribunal vendredi 31 mai.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Jean-Jacques Héry

L'affaire remonte à janvier 2024. Dans le sud de la Belgique, une campagne d'affichage sauvage est découverte au petit matin. Sur de nombreuses pancartes, le visage de Marine Le Pen apparaît placardé dans plusieurs villes et communes de Wallonie. Les auteurs de cette opération « coup de poing » ne sont pas difficiles à trouver : ils laissent leur nom sur l'affiche avec ce slogan : « Marine Le Pen soutient "Chez Nous". En 2024, votez patriote ».

« Chez Nous » est un nouveau parti d'extrême droite wallon, créé en 2021 et qui pour la première fois présente des candidats pour les élections fédérales et régionales qui se déroulent le week-end des 8 et 9 juin prochains, en même temps que les européennes.

Selon l'avocat belge de Marine Le Pen, cité par le journal Le Soir, celle-ci avait averti la formation politique belge et exigé le retrait des affiches, expliquant ne jamais avoir donné son accord. Rebelote pourtant en avril 2024 avec de nouveaux tracts à l'effigie de Marine Le Pen se réclamant de son soutien.

Lire la suite sur RFI