"On a le droit à l'erreur une fois" : Grégoire défend du bout des lèvres Cayeux après ses propos polémiques

Olivia Grégoire le 4 juillet 2022 à l'Elysée - Ludovic MARIN / AFP
Olivia Grégoire le 4 juillet 2022 à l'Elysée - Ludovic MARIN / AFP

Les mots de Caroline Cayeux évoquant "ces gens-là" pour parler du mariage pour tous ont fait réagir la ministre Olivia Grégoire. "Ce qui est important, c'est qu'elle ait évolué et qu'elle ait compris qu'elle était membre d'un gouvernement extrêmement progressiste", juge l'ex-porte-parole du gouvernement.

Tenter d'éteindre la polémique. Olivia Grégoire a défendu Caroline Cayeux, la nouvelle Ministre des collectivités territoriales, qui a évoqué ce mardi "ces gens-là" en parlant des couples homosexuels et du mariage pour tous. Alors sénatrice en 2013 lors de l'examen du mariage pour tous, elle avait déjà tenu de vifs propos contre cette réforme.

"Elle s'est excusée (...) On a le droit à l'erreur une fois. Ce qui est important, c'est qu'elle ait évolué, qu'elle ait compris qu'elle était membre d'un gouvernement extrêmement progressiste sur ces questions-là et qu'elle soit aujourd'hui en ligne avec la position du gouvernement", répond l'ancienne porte-parole du gouvernement, désormais ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes entreprises, ce mercredi sur LCI.

Le mariage pour tous, "un caprice" et un "dessein contre nature" pour Cayeux

L'ex-parlementaire de l'Oise, alors LR, avait qualifié en 2013 la réforme portée par Christiane Taubira lors d'un débat au Sénat de "caprice" et évoqué "une ouverture de droit irrespectueuse de la nature et insensée".

La ministre "maintient évidemment" ses propos

"L'exigence du mariage homosexuel, et l’adoption des enfants qui va avec, n’est pas simplement un dessein qui va contre la nature. C’est plus grave ", expliquait-elle encore dans l'hémicycle.

Interrogée sur Public Sénat ce mardi, Caroline Cayeux a été droite dans ses bottes.

Ses propos ont entraîné un tollé à gauche. Boris Vallaud, le patron du groupe PS à l'Assemblée nationale, a estimé que "les homosexuels ne (méritaient) ni insultes ni fausse sympathie". Le député LFI Bastien Lachaud a dénoncé, lui, "l'homophobie d'Etat".

Grégoire espère que Cayeux "a évolué"

Olivia Grégoire a également tenu à lui rappeler les positions de l'exécutif.

"J'ai à cœur de voir comment dans les prochaines semaines, ça évoluera mais j'ai à cœur de remettre les choses dans leur contexte. Ça ne l'excuse pas. C'est une position en 2013, on est en 2022. Je pense qu'elle a évolué. En tout cas, le gouvernement auquel elle appartient est très claire sur la question des droits LGBT", avance encore ce mercredi sur LCI la membre du gouvernement.

Caroline Cayeux est sur la sellette depuis lundi alors qu'une tribune publiée dans Têtu ce lundi, la qualifie de "visage de la manif pour tous" et demande son départ du gouvernement, ainsi que ceux de Gérald Darmanin et Christophe Béchu.

Sous pression, la ministre a finalement rétropédalé. "Mes propos ont blessé nombre d’entre vous. Je les regrette profondément, ils étaient naturellement inappropriés. L’égalité des droits doit toujours être une priorité de notre action", a twitté ce mardi Caroline Cayeux en guise d'excuse.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mariage pour tous : la ministre Catherine Cayeux fait polémique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles