Le droit à l'avortement en danger, facteur majeur pour les élections de mi-mandat ?

Alyssa Pointer / Reuters

Le possible revirement sur Roe v. Wade à la Cour suprême survient à quelques mois des élections de mi-mandat. Suffisant pour que les démocrates mobilisent leurs électeurs et sauvent leur majorité ?

«Aujourd'hui, nous connaissons notre but, nous savons aussi ce que nous affrontons». Mardi, la vice-présidente américaine Kamala Harris a pris la parole après la publication d'une ébauche de décision revenant sur Roe v. Wade , la décision de 1973 qui a légalisé le droit à l'IVG à l'échelle fédérale. Elle a, comme le président américain Joe Biden quelques heures plus tôt, appelé à une mobilisation dans les urnes, à quelques mois des élections de mi-mandat de novembre prochain. En difficulté dans les sondages, avec en jeu leur majorité à la Chambre et au Sénat, les démocrates espèrent mobiliser leur électorat alors que la Cour suprême s'apprête à abroger Roe et Casey, la décision de 1992 qui a préservé des parties essentielles de Roe mais estimé que la viabilité du foetus n'était plus un critère indispensable. «C'est un rappel fort du rôle central joué par les tribunaux dans la protection de nos droits -et du fait que les élections ont des conséquences», ont complété l'ancien président Barack Obama et son épouse Michelle , en référence à l'élection de Donald Trump puis la majorité républicaine au Sénat qui ont permis la nomination de trois juges conservateurs en quatre ans, bouleversant durablement l'équilibre à la Cour suprême. Et qui risque de priver les femmes vivant dans des États conservateurs de leur droit à interrompre une grossesse, même si elle est le fruit d'un viol ou d'un inceste.

Les démocrates espèrent capitaliser sur le fait que l'opinion américaine est globalement favorable au droit à l'IVG : selon une étude Gallup menée en mai 2021, 32% des sondés pensent que l'avortement doit être légal dans toutes les circonstances, 48% pensent qu'il ne doit l'être que sous certaines (inceste, viol, danger pour la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles