Droit à l’avortement : la colère noire de la sénatrice Elizabeth Warren

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La sénatrice Elizabeth Warren, candidate démocrate à l'élection présidentielle, a laissé éclater sa colère devant le bâtiment de la Cour suprême à Washington, mardi 3 mai.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Cour suprême envisage de réviser le droit à l’avortement. Elizabeth Warren est descendue dans la rue pour protester, rapporte le « Daily Mail ».

Une véritable onde de choc. Aux États-Unis, la Cour suprême envisagerait de revenir sur le droit à l'avortement sur tout le territoire. Un droit constitutionnel ancré dans la loi depuis 1973. Le site du journal Politico a fait des révélations en ce sens, mais la Cour suprême n'a pas communiqué sur la teneur exacte du texte législatif étudié. Si le droit peut ne pas être totalement supprimé, de sérieuses restrictions d'accès à l'IVG seraient sur le point d'être mises en place (comme c'est déjà le cas dans de nombreux États). Toujours est-il que ces révélations ont provoqué une vive protestation, à laquelle s'est jointe la sénatrice Elizabeth Warren. L'ex-candidate à l'élection présidentielle est descendue manifester devant la Cour suprême mardi 3 mai, laissant éclater sa colère, comme le montrent des vidéos relayées par le Daily Mail.

C'est une Elizabeth Warren visiblement secouée qui s'est dite « en colère », « contrariée » et « déterminée » à ce qu'une telle loi ne passe pas. La politicienne s'en est prise directement aux conservateurs, les accusant d'avoir savamment préparé leur coup. Selon elle, les conservateurs « complotent » depuis des décennies pour avoir une « majorité de juges (conservateurs) à la Cour suprême » afin de ratifier une loi « dont la majorité des Américains ne veulent pas ».

[...] Lire la suite

VIDÉO - "Les droits des femmes en Amérique sont menacés": Kamala Harris défend le droit à l'avortement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles