Drogue : l'Office anti-stupéfiants a permis l'identification de près de 4 000 points de deal, 450 ont été démantelés

franceinfo
·1 min de lecture

L'objectif de l'Office anti-stupéfiants (Ofast) est de permettre "une meilleure coordination des acteurs chargés de la lutte contre les stupéfiants", a expliqué à franceinfo sa cheffe Stéphanie Cherbonnier, mercredi 17 mars. Cet office, recomposé en février 2020, a pour but de mener des opérations anti-drogue, notamment pour "éradiquer les points de deal".

franceinfo : Quelle est l'efficacité de l'Ofast, depuis l'annonce de sa création en 2019 ?

Stéphanie Cherbonnier : Il s’agit d’opérations qui sont conduites dans le cadre du Plan national de lutte contre les stupéfiants, qui a été annoncé en septembre 2019 à Marseille. Une des opérations visait au recensement des points de deal sur l’ensemble du territoire français, métropolitain et outre-mer. Ce sont près de 4 000 points de deal qui ont été identifiés et depuis le mois de janvier, des opérations visant au démantèlement de ces points de deal sont conduites avec l'ensemble des acteurs qui travaillent dans la lutte contre les trafics. Ce sont des points de deal qui sont connus par les acteurs locaux. Néanmoins, entre connaître des points de deal et conduire des opérations visant à leur démantèlement, ce sont deux étapes différentes. Démanteler un point de deal, ça consiste à son éradication complète. C'est un processus compliqué puisqu'un point de deal, quand il est démantelé sur un secteur particulier, va avoir naturellement tendance à être déplacé sur un autre secteur.

Vous travaillez notamment avec les signalements (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi