Drogue : avec les douaniers au coeur de la lutte contre le trafic

Pascal Rostain / Paris Match

Jamais les saisies de drogue n’ont été aussi importantes. Match a accompagné les douaniers en mission

Pour Irish, labrador de 9 ans, ce n’est pas l’heure de la retraite. Il a trop de travail. Ainsi, ce 2 février, après un contrôle de routine sur l’autoroute A63 en provenance d’Espagne. Un gaillard en uniforme campe à la sortie du péage, sous un soleil de plomb. Le « homard » – c’est son surnom – guette les camions. Un poids lourd blanc sans enseigne ni fioritures attire son attention. Le visage du chauffeur est dissimulé par un masque et de grosses lunettes. Selon sa lettre de transport (le CMR, dans le jargon), le camion a chargé des plantes à Malaga à destination des Pays-Bas. Mais pourquoi tant de fébrilité ?

Lire aussi:Les plus folles saisies des douanes

Lors des contrôles à la volée, tout est question d’intuition… et d’odorat. En plongeant son nez dans la remorque, le douanier reconnaît l’odeur familière. Reste à recueillir l’avis de son expert. Au fil de sa longue carrière, Irish a décelé des dizaines de tonnes de drogue. Il a reniflé des parloirs de prison, des écoles, des aéroports. Fabrice, son maître, nous avoue que même en vacances, son chien renifle la dope. « Pour lui, nous dit-il, c’est un jeu. Mais quand c’est les vacances, je ne bouge pas. » Et puis la sensibilité du chien renifleur n’est pas une science exacte. Il peut remuer la queue devant des caches vides ou des pantalons qui ont juste été exposés à la fumée. Le signe qu’il faut y aller ? Lorsqu’il se dresse sur ses deux pattes arrière. « On y va, les gars ! » gueule alors Fabrice.

Lire aussi:Guyane : dans l’enfer des mules de la drogue

Cette fois-ci, le camion est vidé : des palmiers, des oliviers donnent au parking des allures de Jardiland. À la fin du déménagement, ne restent dans la remorque que des pots en plastique empilés. Le « homard »(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles