Drogue : des dealers entraînent la fermeture d'une crèche à Grenoble

Une crèche de Grenoble (Isère) est fermée depuis une semaine. Les employés ont reçu des menaces de mort. Elles auraient été proférées par des dealers de drogues qui se seraient installés à quelques mètres dans un local. La trentaine d'agents a fait valoir son droit de retrait et la mairie a décidé de fermer l'établissement. "On ne rouvrira que lorsque les conditions de sécurité seront à nouveau réunies, indique Nicolas Kada, adjoint au maire de Grenoble et vice-président du CCAS Villeneuve. (...) On attend que la police nationale fasse son travail et mette fin à ces actes." Les parents demandent une réouverture rapide Le 4 janvier dernier, la police est intervenue pour déloger les dealers qui trafiquaient près de la crèche. Ces derniers auraient alors pensé avoir été dénoncés par les employés de la structure. Certains parents accusent la mairie d'avoir cédé aux pressions et demandent une réouverture rapide de l'établissement. "On ne déserte pas nos services publics à la Villeneuve, on a envie de pouvoir continuer à emmener nos filles dans cette crèche", estime Léa Persico, mère de famille. Les enfants sont accueillis temporairement dans d'autres structures. Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête, et les investigations se poursuivent.