Drogue et abus sexuels : les confessions salées d’Ophélie Winter

·1 min de lecture
Dans son livre, Ophélie Winter revient sur les hommes qui ont traversé sa vie, comme le chanteur Prince, « jaloux et possessif », qui joue le rôle de pygmalion, puis MC Solaar, avec lequel elle vit une « histoire exaltante, fusionnelle, torturée », qui finira dans la douleur…
Dans son livre, Ophélie Winter revient sur les hommes qui ont traversé sa vie, comme le chanteur Prince, « jaloux et possessif », qui joue le rôle de pygmalion, puis MC Solaar, avec lequel elle vit une « histoire exaltante, fusionnelle, torturée », qui finira dans la douleur…

Un livre pour faire table rase du passé, qui sonne comme un règlement de comptes et lève le voile sur les coulisses peu ragoûtantes du show-biz? Avec Résilience (HarperCollins), Ophélie Winter tente le bilan d'une carrière éphémère commencée très tôt, dès 6 ans, sous la houlette d'une mère frustrée par sa courte expérience de mannequin, qui connaît la gloire dans les années 1990 et s'achève dans le piège des pages people, sous la caricature d'une « poupée de la jet-set », comme elle le rappelle dans son livre confessions.

Et c'est bien finalement l'image qu'elle ressuscite ces derniers jours, dans sa tournée promotionnelle sur les plateaux télé, en déroulant les souvenirs salés d'un succès évaporé. La drogue ? Oui, elle y a goûté, mais pas longtemps, précise-t-elle chez Laurent Ruquier. « Comme tout le monde, c'est un passage obligé? » L'argent ? « Riche, je l'ai été, mais je ne le suis plus, enfin si, de l'intérieur », confie-t-elle à l'animateur, en précisant qu'elle n'est pas SDF, comme on a pu le lire, qu'elle a un toit sur la tête, tout va bien, merci.

Tapinage artistique

Sa mère ? Elle a coupé les ponts, une femme selon elle toxique, coupable de lui avoir imposé du « tapinage artistique », allant même jusqu'à lui offrir une rhinoplastie en guise de cadeau d'anniversaire, et surtout refusant de la croire lorsqu'elle fut victime d'abus sexuels de la part d'un oncle handicapé. Dans l'émission Quotidien, Ophélie Winter est revenue sur ce traumatisme d'enfan [...] Lire la suite