Drogba promet «une nouvelle ère» s'il est élu président de la Fédération ivoirienne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien attaquant vedette ivoirien Didier Drogba, a promis ce lundi 18 avril « une nouvelle ère » s'il est élu samedi président de la Fédération ivoirienne de footbal (FIF).

« Après le 23 avril, une nouvelle ère commencera pour le football ivoirien », a déclaré Didier Drogba lors d'une conférence de presse à Abidjan, se montrant confiant dans sa victoire face à ses deux adversaires, anciens hauts responsables de la FIF, Idriss Diallo et Sory Diabaté.

« Je pense que j'ai toutes les chances de gagner cette élection », a-t-il affirmé en mettant en avant « le travail abattu par son staff » et son programme appelé « Renaissance ». « Ma priorité après mon élection sera de rassembler, car la Côte d'Ivoire a connu trop de crises qui nous ont fait rater la qualification pour deux coupes du monde », a-t-il ajouté.

L'ancien capitaine des Éléphants entend réorganiser de fond en comble le football ivoirien et a promis une augmentation des subventions aux clubs dont les présidents sont appelés à élire le nouveau dirigeant de la FIF. « Les présidents de clubs ont vu que mon programme leur sera bénéfique. Quant aux anciens joueurs, nous allons les mettre en mission pour faire partager leurs expériences aux plus jeunes », a-t-il assuré.

Loin d'être gagné d'avance

MM. Drogba, Diallo et Diabaté ont été officiellement retenus samedi comme candidats - parmi six au départ - à se présenter à la présidence de la FIF, dont l'élection se tiendra samedi dans la capitale administrative ivoirienne Yamoussoukro. L'élection du nouveau président ne sera toutefois définitivement validée qu'une fois connus les résultats d'une « enquête d'intégrité » à laquelle ils doivent se soumettre.

Malgré son statu d'icône du football ivoirien et le soutien de la fédération internationale, l'élection de Didier Drogba n'est pas acquise d'avance : il a passé le plus clair de sa vie professionnelle à l'étranger alors que ses deux rivaux connaissent parfaitement les rouages et le fonctionnement de la FIF et des clubs de Côte d'Ivoire.

« Il considère qu’être une star suffit »

Pour ses opposants, Didier Drogba « ne fait pas de terrain, il considère qu’être une star suffit et ne va pas voir les électeurs, c’est-à-dire les présidents de club », explique l’entourage d’un des candidats. Et d’ajouter : « Il n’a pas été fichu de rassembler le nombre de parrainages nécessaires en deux ans, il a même fallu abaisser le nombre de parrainages à quatre pour qu’il puisse se présenter ».

L'élection du président de cette fédération a déjà été maintes fois reportée depuis 2020, en raison d'un imbroglio sur le système de parrainage pour les candidats. La FIF avait été mise sous tutelle en décembre 2020 par la FIFA qui a installé un « Comité de normalisation » depuis.

(Avec AFP)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles