«Drive To Survive» : la Formule 1 et Netflix rempilent pour deux saisons supplémentaires

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© CHRIS TEDESCO / RED BULL CONTENT POOL / RED BULL CONTENT POOL VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est une série phare d'une plateforme de streaming. "Formula One : pilotes de leur destin", sous-titrée Drive To Survive ("conduire pour survivre"), et diffusée sur Netflix , rempile pour deux saisons de plus, seulement deux mois après la sortie de la quatrième saison. Les fans de Formule 1 pourront continuer à suivre les pilotes comme Max Verstappen, les directeurs ou les propriétaires d'écuries en 2022 et 2023. Le service de streaming Netflix signe donc pour une cinquième et une sixième saison.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

L'ancienne Spice Girls Geri Halliwell en guest-star

Sortie en 2018, la série a rencontré ces dernières années un très large succès, d'après la plateforme, et pas seulement des connaisseurs. La série s'est même classée au premier rang des programmes les plus regardées sur la plateforme américaine dans 33 pays. "La série a gagné en popularité au fil du temps, la saison 4 ayant attiré la plus grande audience à ce jour et s'étant hissée dans le top 10 hebdomadaire dans 56 pays", peut-on lire dans le communiqué.

Pour cause, à l'instar des saisons précédentes, la série a mis en lumière le directeur de l'écurie Red Bull, Christian Horner, et son épouse Geri Halliwell, l'ancienne membre des Spice Girls. Avec une intrigue autour des écuries de Formule 1 durant des championnats automobiles, la série documentaire a réussi un tour de force : attirer le grand public dans l'univ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles