Drew Barrymore culpabilise d'avoir vendu les photos de sa fille

D’après le New York Post, Drew Barrymore aurait hésité à publier les photos de son nouveau-né. L’actrice craignait que les gens l’accusent de se faire de l’argent sur le dos de son enfant.

A Hollywood, il est fréquent que les stars posent en famille et avec leur nouveau-né en Une des magazines comme People. Pourtant, Drew Barrymore a eu peur que les gens pensent qu’elle "vendait son âme au diable" quand elle a signé un contrat avec un magazine pour publier les photos de son bébé, rapporte le New York Post. Cependant, l'actrice a bel et bien choisi de faire publier les photos de sa petite Olive... "Drew Barrymore a pensé que les gens pourraient croire qu’elle vendait son âme au diable après que la somme ait été augmentée, raconte une source au New York Post. Mais son mari Will Kopelman a suggéré de donner l’argent à une association et que de toutes façons quelqu’un aurait fini par mettre la main sur des photos du bébé, alors pourquoi ne pas s’assurer un minimum de contrôle avec un bénéfice pour une association."

L’actrice et son mari Will Kopelman ont accueilli une petite fille prénommée Olive en septembre dernier. Drew Barrymore a décidé d’accorder une interview accompagnée d’une série de photos au magazine People pour présenter son bébé et partager son bonheur. Sur la couverture, elle tenait Olive près de son visage et apparaissait rayonnante.

Un contrat juteux

La somme reçue par Drew Barrymore et Will Kopelman n’a pas été dévoilée. Selon des rumeurs, l’actrice de 37 ans aurait donné l’argent à la Drew Barrymore Education Foundation, qui soutient deux communautés au Kenya. La fondation aide à financer l’éducation et à apporter de l’eau pour les habitants.

Pendant l’interview, Drew Barrymore a déclaré qu’être mère est le moment "le plus cool" de sa vie et elle a évoqué les inquiétudes qu’elle a eues pendant sa (...) Lire la suite sur CloserMag.fr

Alessandra Sublet : Mon mariage ? Ce n'est pas pour rire !
Victoria Beckham et son total look noir
Shopping de fête : Je veux un tailleur-pantalon pour un look masculin-féminin

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.