Le drapeau LGBT bientôt interdit sur les ambassades américaines ?

La mesure a été introduite subrepticement, glissée dans le budget de l'État fédéral américain, un document volumineux de plus de 1 000 pages révélé jeudi matin par les législateurs. Ce projet de loi spécifie que seuls le drapeau américain et d'autres drapeaux officiels peuvent recevoir des fonds pour être hissés sur les mâts officiels des ambassades. Cette disposition marque un retour à la politique instaurée sous la présidence de Donald Trump, lorsque le secrétaire d'État de l'époque, Mike Pompeo, avait ordonné que seul le drapeau des États-Unis flotte sur les ambassades, une décision qui avait à l'époque suscité l'indignation de la communauté LGBT.

Depuis son entrée en fonction en 2021, le président Joe Biden a clairement indiqué que la défense des droits des minorités sexuelles était une priorité de sa politique étrangère. Son secrétaire d'État, Antony Blinken, a encouragé, voire autorisé, les missions américaines à hisser le drapeau arc-en-ciel durant le mois des fiertés en juin. Toutefois, dans le cadre du récent développement législatif, il semble que le président démocrate devra accepter l'interdiction, la mesure étant incluse dans un texte budgétaire crucial qui doit être adopté de toute urgence.

À lire aussi États-Unis : après avoir soutenu un maire d’origine yéménite, la communauté LGBT se sent menacée

Cette décision s'inscrit dans le cadre plus large d'une bataille culturelle entre démocrates et républicains, reflétant les tensions croissantes autour d...


Lire la suite sur LeJDD