Drapeau européen sous l'Arc de Triomphe: le drapeau français sera "évidemment réinstallé", tempère le gouvernement

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Marine Le Pen
    Marine Le Pen
    Femme politique française
Le drapeau européen a été installé le 31 décembre 2021 sous l'Arc de Triomphe à la place du drapeau français en hommage à la présidence française de l'UE débutée le 1er janvier 2022 et pour 6 mois. - Alain JOCARD - AFP
Le drapeau européen a été installé le 31 décembre 2021 sous l'Arc de Triomphe à la place du drapeau français en hommage à la présidence française de l'UE débutée le 1er janvier 2022 et pour 6 mois. - Alain JOCARD - AFP

Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune a déclaré ce samedi que le drapeau français, remplacé par celui de l'Europe sous l'Arc de Triomphe pour le début de la présidence française de l'UE, allait "évidemment" être réinstallé. Il a reproché à la droite de "courir" avec cette polémique "après" l'extrême-droite, visant la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse.

Marine Le Pen attaque l'initiative devant le Conseil d'Etat

Marine Le Pen s'est dite "outrée que le drapeau français ait été remplacé par celui de l'Union européenne sous l'Arc de Triomphe, au-dessus de la tombe du soldat inconnu", dénonçant une "provocation". La prétendante du Rassemblement national à la fonction suprême a même annoncé samedi en fin d'après-midi par communiqué le dépôt "dans les prochains jours" d'un recours en annulation et d'une demande de suspension de la décision auprès du Conseil d'Etat. Elle a avancé ses arguments juridiques:

"J’ai donc décidé d’attaquer devant le Conseil d’État cette décision présidentielle, qui méconnait manifestement : l’article 2 de la Constitution (en vertu duquel 'l'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge'); son article 3, relatif à la souveraineté nationale (les électeurs français ayant rejeté en 2005 le projet de Constitution européenne reconnaissant le drapeau de l’Union européenne) ; et le principe fondamental reconnu par les lois de la République, en vertu duquel l’emblème national doit toujours flotter sur les bâtiments publics".

L'exécutif a réagi dans la foulée, sans paraître s'émouvoir particulièrement de cette procédure imminente devant le Conseil d'Etat. De source gouvernementale à BFMTV, on affirme ainsi: "Le drapeau français ne figure pas en permanence sous l’Arc de triomphe. Marine Le Pen devrait le savoir. Donc rien n’a été enlevé. le drapeau européen sera retiré dans quelques jours et le drapeau français sera remis selon les règles habituelles, pour les occasions officielles".

L'autre candidat de l'extrême-droite à la présidentielle, Eric Zemmour, a aussi parlé d'"outrage".

"Présider l'Europe oui, effacer l'identité française non!", a lancé pour sa part la candidate des Républicains Valérie Pécresse qui a demandé "solennellement" à Emmanuel Macron de rétablir le drapeau tricolore à côté de celui de l'Europe.

Pour marquer le début de la présidence française du Conseil de l'UE ("PFUE") le 1er janvier pour six mois, la Tour Eiffel a aussi été illuminée en bleu, couleur de l'Europe. Des dizaines de monuments le seront aussi à travers toute la France durant la première semaine de janvier.

876450610001_6289479714001

Une "initiative symbolique et temporaire"

"Le dispositif (à l'Arc de Triomphe) a été mis en place pour quelques jours, avec les illuminations", a souligné Clément Beaune dans une déclaration à l'AFP, en rappelant que la dernière présidence française tournante de l'UE, sous Nicolas Sarkozy, en 2008 avait aussi opté pour ces illuminations.

"Le drapeau français sera évidemment réinstallé. C'est une initiative symbolique et temporaire, qui accompagne le 1er janvier et le début de la PFUE", a-t-il dit.

Il est aberrant de voir la droite tout mélanger et courir désespérément après les polémiques stériles de l'extrême-droite", a ajouté Clément Beaune en référence notamment à Valérie Pécresse qui avait appelé sur Twitter à rétablir le drapeau français.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles