Drapeau européen à l'Arc de Triomphe: Mélenchon brocarde un "caprice communicatoire"

·2 min de lecture
Le drapeau européen, le 1er janvier 2022, sous l'Arc de Triomphe à Paris, pour célébrer le début de la présidence française de l'UE. (AFP/Alain JOCARD) (Alain JOCARD)

Le candidat insoumis à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a brocardé lundi sur France Inter le "caprice communicatoire" d'Emmanuel Macron qu'a été selon lui l'installation d'un drapeau européen sous l'Arc de Triomphe, qui a déclenché une polémique notamment à droite.

Ce drapeau, mis en place pour célébrer le début de la présidence française de l'Union européenne samedi, a été retiré dimanche matin, "comme prévu" a assuré l'Elysée, rappelant par ailleurs que des dizaines de monuments étaient éclairés en bleu pendant une semaine.

"Moi aussi", a répondu Jean-Luc Mélenchon, interrogé sur le fait que Valérie Pécresse (LR) et Marine Le Pen (RN) avaient été choquées par la présence du drapeau européen sur la tombe du soldat inconnu.

Le candidat LFI a cité le "protocole" proposé par Nicolas Sarkozy pour faire adopter en 2007 le traité de Lisbonne par le parlement, stipulant que "ni l'hymne ni le drapeau (européens) ne seraient reconnus comme tels par la France".

"Le président Macron a décidé tout seul et sans demander rien à personne", a critiqué M. Mélenchon. Il a aussi argué: "Il y a quand même un décret qui interdit de pavoiser sans les couleurs nationales".

Son concurrent à gauche, le communiste Fabien Roussel a aussi, sur Europe 1 lundi, trouvé "malvenu, regrettable que le gouvernement français, le président de la République, aient fait le choix d’effacer, retirer, le drapeau français sous l’Arc de Triomphe, symbole de la nation, de ces femmes et ces hommes qui ont combattu pour la France".

Ils ont fait installer "le drapeau européen à la place, qui est pour beaucoup, en tout cas pour moi – je l’ai vécu dans ma région - synonyme de délocalisations, de désindustrialisation (…), synonyme aussi de perte de souveraineté", a-t-il ajouté.

Plusieurs responsables écologistes et socialistes ont, sur les réseaux sociaux durant le weekend, défendu cet usage du drapeau européen, estimant qu'il symbolisait aussi la paix obtenue en Europe grâce à l'UE.

bap-ggy/dch

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles