Drame de Sassenage : l'heure est au recueillement, mais aussi aux interrogations

À Sassenage en Isère ce vendredi, tout le monde salue la spéléologue décédée lors de l'accident . Chevronnée, formatrice dans l'âme, elle adorait faire découvrir sa passion aux enfants du secteur. "Sabine Lorne a quitté ce monde sur un acte héroïque", estime son ami, le guide de spéléologie Thierry Larribe. "Elle allait au bout de sa mission. Elle a sorti cette gamine de l'eau, lui a maintenu la tête hors de l'eau. Elle a permis à un de ses collègues de la récupérer et ainsi lui a sauvé la vie. Sa mort a un sens, elle a servi à sauver quelqu'un", a-t-il déclaré, ému.

Un acte héroïque que tout le monde salue au collège de Saint-Ismier. Mais c'est aussi désormais le temps des questions. Celle d'Audrey, par exemple, la mère d'une élève de quatrième. "Je pense que cette sortie n'aurait pas dû avoir lieu. Déjà, la spéléologie, à la base, c'est dangereux et il a plu toute la journée et beaucoup le matin. À mon sens, la sortie aurait dû être annulée", regrette-t-elle.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Une montée des eaux jugée imprévisible par le maire

La météo n'avait semble-t-il pas prévue une pluie aussi intense qui a pris tout le monde de court, explique Christian Coignet, le maire de Sassenage. "On était en montée de crue et pas en descente, donc forcément ça allait monter", détaille-t-il au micro d'Europe 1. "Mais pas forcément à cette vitesse-là et avec cette rapidité. Je pense que ce n'était pas prévisible. C'était vraiment impressionnant. ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles