Drame des personnes âgées et handicapées : "Nous ne pouvons plus regarder ailleurs"

·1 min de lecture

À travers l'histoire de Jean, Vincent Lautard, infirmier et juriste en droit de la santé, dénonce la situation désastreuse des personnes âgées et handicapées, qui doivent être aidées même dans la fin de vie.

C’est l’histoire de Jean, un résident d’un EHPAD, situé en campagne, dans un village d’une centaine d’habitants. Jean a 88 ans, il est incontinent, il ne peut plus se lever, manger, faire sa toilette ou s’habiller seul. Du fait d’une maladie chronique, son état de santé s’est fortement dégradé. Jean est encore lucide. Les soignants l’aident jour et nuit mais ils ne sont pas assez nombreux. Alors Jean reste parfois pendant plusieurs heures dans ses urines et ses selles. Il cherche du réconfort auprès du personnel mais ces derniers n’ont pas assez de temps à lui consacrer. Jean souhaite voir un médecin et une psychologue, Il souffre énormément, physiquement comme moralement.Mais il n’a plus de médecin, l’EHPAD où il se trouve est dans une zone de désert médical, plus aucun médecin généraliste ne prend de nouveau patient et l’établissement n’arrive pas à recruter de médecin coordonnateur. Aucun psychologue n’est également présent sur la structure. Alors Jean est en plein désarroi, il hurle toute la journée pour s’exprimer, se faire entendre.À cause du Covid, les visites de ses proches sont limitées. Il est seul face à son corps qui l’abandonne. Finalement, après plusieurs jours à souffrir, il aura le droit à un antalgique pour soulager sa douleur, prescrit par un...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Drame en Drôme-Ardèche : "lien confirmé" avec un meurtre dans le Haut-Rhin

Drame à Valence : deux femmes tuées par balles