Drame du Heysel : pourquoi Michel Platini ne regrette pas que le match ait eu lieu

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un jour marquant dans la carrière de Michel Platini . Alors meneur de jeu à la Juventus Turin, l'ancien numéro 10 remportait, le 29 mai 1985, la Coupe d'Europe des clubs champions face à Liverpool. Un succès sportif précédé d'un des plus grands drames de l'histoire du football . Avant le coup d'envoi de la finale, au stade du Heysel de Bruxelles, un effondrement dans les tribunes venait de causer la mort de 39 personnes et fait des centaines de blessés. "C'est un drame de vie, plus qu'un drame de footballeur", confie Michel Platini, invité exceptionnel de l'émission Europe 1 Sport samedi.

>> Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Michel Platini dans Europe 1 Sport   samedi 8 janvier à partir de 20h.

Platini opposé à voir les supporters debout dans un stade

"Quand des gens viennent vous voir dans un stade et qu'ils ne rentrent jamais chez eux, ça fait du mal. On ne joue pas au foot pour ça", poursuit l'ex-international français, toujours ému de rappeler cet événement tragique. "Ce n'est pas le film qu'on a rêvé de faire quand on était petit", poursuit Michel Platini. S'il a gardé en mémoire ce 29 mai 1985, l'ancien président de l'UEFA en a tiré des enseignements. "Bien sûr que j'y repense. C'est pour cela que quand je vois ce qui se passe dans les stades, que les supporters veulent être debout, je me méfie", affirme-t-il au micro d'Europe 1.

Lorsqu'il était à la tête de la présidence de l'instance européenne, Michel Platini raconte que les supporters venaient le voi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles