Drame en haute mer (France 2) - Barbara Schulz : "Tourner avec Arié Elmaleh, c’est forcément agréable"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Incarner une épouse et une mère endeuillée ne rend-il pas l’ambiance de tournage plus lourde ?

Barbara Schulz : Quand je démarre la journée et que le clap retentit, je suis concentrée et je plonge dans le personnage. Mais ce n’est pas pour autant que cela assombrit l’ambiance générale. Même le drame crée de la joie, chez moi, tant j’aime mon métier. Évidemment, cela remue toujours de jouer la perte d’un enfant quand on est soi-même maman.

Est-il facile de mettre de la distance entre son personnage et sa vie personnelle ?

Je m’interdis de transposer les situations dramatiques du film à ma vie familiale. Sans doute aussi un peu par superstition. Pour aller chercher les sentiments nécessaires pour jouer, je ne pense pas à la mort de mes enfants, mais, plutôt, aux moments les plus doux que nous avons partagés, et c’est ce contraste avec la scène à tourner qui me procure des émotions.

À lire également

Mauvaise mère (France 3) Barbara Schulz : "Dès lors que le personnage est bien écrit, tout roule"

À la fin du téléfilm, on découvre qu’il est dédié à tous les marins disparus en mer…

On a tourné à Lorient, et nous étions entourés de personnes proches de la mer, notamment de membres de ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles