Drame écologique en Russie : une rivière devient orange après l'inondation d'une mine de cuivre

·1 min de lecture
La beauté du diable (Photo by Donat Sorokin\TASS via Getty Images)
La beauté du diable (Photo by Donat Sorokin\TASS via Getty Images)

Les images sont impressionnantes. Avec le débordement d’une mine de cuivre à l’abandon, une rivière de Sibérie est devenue complètement orange. À la clé, une pollution lourde.

C’est beau, mais surtout très inquiétant. Des millions de litres d’eaux colorés en orange, pour autant de particules polluantes projetées dans l’environnement. La faune et la flore vont en subir les dégâts. Mais aussi les populations locales, qui voient leur approvisionnement en eau potable menacé.

Des déchets non traités

Tout cela se passe dans les montagnes de l’Oural, à l’ouest de la Sibérie. Plus précisément, à proximité du village de Lyovi­kha. À cet endroit, la mine de Levi­khinsky est abandonnée depuis plusieurs années. On y trouve des déchets stockés dans des bassins, en perpétuelle attente de traitement. Mais alors que le danger était connu, il a fini par arriver : les inondations ont fait déborder les bassins, et les déchets de la mine de cuivre se sont déversés dans la rivière.

Orange à mort (Photo by Donat Sorokin\TASS via Getty Images)
Orange à mort (Photo by Donat Sorokin\TASS via Getty Images)

Un danger identifié

Cela aurait pu être évité, puisque l’année dernière, déjà, l’environnementaliste russe Andreï Vole­gov avait alerté ses autorités sur les risques de débordement de la mine. Sauf que rien n’a été fait et qu’aujourd’hui, ce sont des millions de végétaux, d’animaux et même d’humains qui sont menacés de mort.

Les autorités russes ont ouvert une enquête sur cette catastrophe environnementale. Trop tard.